Malabo:  31°C | Rocío: 25°C
   Madrid:  09°C | Rocío: 03°C
 Malabo 16:39     Madrid 16:39
Sábado, 25 de marzo de 2017
Logo de genet  
      Buscar: en:   Noticias   Enlaces   Anuncios  

Login

Home
Intro/Ayuda
Noticias
Anuncios
Autores
Lenguas
Foro de Debates
Apuestas
Quiz
Calculador de Francos CFA a Euro
Calculador de Euro a Francos CFA
F CFA <---> Euro
Cambios Recientes
Contacto
Suscribirse
Foro/Chat
Estadística
Enlaces
Documentos
Promoción
Su página de inicio
Recomendar

¡Viva Patricio Nbe!

Visitas desde
06/02/2003 :


Felipe Ondo, preso politico desde 2002
Ondo Obiang, preso de conciencia. líder de FDR
Galeria de Ilustres de Guinea Ecuatorial

Formato para impresión Email anterior Noticias posterior Compartir en Twitter

Editorial

LE NZALANG NATIONAL CONCEDE 3 – 0 FACE A LA COTE D’IVOIRE


publicado por: Francisco-Rafaell Ndjoku Bondjale el 05/02/2012 15:18:15 CET

C’est à ce niveau de la compétition que s’achève le rêve de la Sélection Nationale.

Les Eléphants de la Côte d’Ivoire ont dominé le match de bout en bout, en marquant à la 36ème minute par Didier Drogba, ce dernier réalise un doublé à la 70ème, et par Yaya Touré d’un super coup-franc à la 82ème.

Le score est sans appel en faveur des Ivoiriens, plus expérimentés, et davantage habitués à ce genre de compétition.

Il faut tout de même signaler que les Eléphants participent pour la 19ème fois aux phases finales de la Coupe d’Afrique des Nations. Ce sont des vétérans du tournoi, et leur expérience a fini par payer.

Mais malgré la nette domination des Ivoiriens, - maîtrise du jeu dans le camp des Equato-guinéens – Le Nzalang National n’a pas déçu, puisqu’il a pratiqué un jeu plutôt axé sur l’offensif. S’il a concédé une défaite dans ce quart de finale, ce n’est pas faute d’avoir essayé de renversé la situation. Car, en réalité, certains moments de la rencontre n’ont pas été favorable aux coéquipiers de Didier Drogba : à maintes reprises le Nzalang a véritablement inquiété ses adversaires.

De la 42éme à la 60ème les Ivoiriens ont été largement bousculés ; d’abord par le tire direct de Kily qui passe à côtés des cages de Barry 42ème, par une ouverture de Konate pour le même Kily – cela aboutit à un à un corner, et par une reprise de Randy qui met le gardien des Eléphants en difficultés. D’ailleurs celui-ci est contraint de repousser le ballon (44ème).

En plus, à aucun moment de la rencontre, le Nzalang n’a cherché à casser le match comme il arrive souvent lorsqu’une équipe manque de réussite : en revanche, on peut reconnaitre aux rouges de Gilson Paulo d’avoir eu le mérite de pratiquer un jeu porté vers l’avant, un jeu imaginatif et basé sur la mobilité du collectif.

Ce qui a surtout manqué à la jeune sélection guinéenne, c’est la capacité de finition devant la surface de réparation ivoirienne.



Ndjoku Bondjale Francisco-Rafael
04 février 2012





Fuente: propia

¡Nota importante!
El contenido de los artículos publicados no refleja necesariamente la opinión de la redacción de guinea-ecuatorial.net
Véase también la declaración sobre el uso de seudónimos

Usuarios en linea: 227


Noticias
Recientes

Síguenos en:

© Guinea-Ecuatorial.net (Nvo Zang Okenve 2004 - 2014) - Foro Solidario por Guinea. Todos los derechos reservados. email: info@guinea-ecuatorial.net

'